Tango à Buenos Aires

Le tango es un genre musical originaire de la région du fleuve de la Plata, une danse en couple par excellence, et des paroles essentiellement en argot, de nature urbaine et côtière et aux racines africaines.

Sa mesure en deux par quatre détermine un rythme marqué que l’ « Orchestre Typique » et/ou « Sextuor » interprète avec plusieurs instruments, le plus caractéristique, prédominant et irremplaçable d’entre eux étant le bandonéon.

Son origine remonte au milieu du XIXe siècle, avec des caractéristiques propres et définies, et qui va subir un processus de rénovation constante en y intégrant la danse qui persiste en tant que telle, un accompagnement vocal (chant individuel) et la poésie également caractéristique d’origine argotique, même si aujourd’hui il en reste peu.

Parallèlement à cette rénovation qui a favorisé l’intégration de nouveaux éléments enrichissants, il y a eu d’autres transformations importantes, en particulier grâce à la créativité d’un musicien hors du commun, Astor Piazzolla, qui a donné un caractère symphonique à un mouvement artistique populaire, bien qu’en gardant le rythme et l’esprit original, cadencé et mélancolique.

La chorégraphie de la danse est complexe et voluptueuse, consistant dans l’enlacement d’un homme et d’une femme –coordination passionnelle de pas, bras, jambes, et sentiment depuis la prise dans les bras et les « cortes » et les « quebradas » (mouvements techniques).

Le chant est individuel, aussi bien masculin que féminin.

Les paroles qui accompagnent la cadence rythmique évoquent principalement l’amour, la tristesse, la trahison ou la mélancolie, entre autres sentiments.

Quelques définitions reconnues

Beaucoup d’hommes de lettres ont défini avec des phrases condensées mais pleines de sens, l’esprit du tango.

Ernesto Sabato (écrivain et romancier) a dit que le tango était la chair d’un drame : tristesse, mécontentement, frustration, nostalgie, et même rancure.
Enrique Santos Discepolo (poète et auteur de paroles de tangos), a dit que le tango est « Une pensée triste qui se danse ».
Et Jorge Luis Borges (écrivain, poète et conteur) : « On dirait que sans les soirées et les nuits de Buenos Aires on ne peut pas faire un tango... »

Le tango et toutes ses manifestations constituent le folklore urbain le plus avancé, ce qui en fait une visite incontournable dans l’aventure d’un passage par la ville de Buenos Aires.

Guide de la Milonga

A quelle heure ?
La piste de la milonga est partagée par de nombreux couples. Pour danser confortablement, sans heurter les autres danseurs, il y a deux possibilités, soit arriver tôt, soit s’en aller tard.

Que faut-il apporter ?
Il est indispensable d’apporter certains éléments du

Kit de tango
Tee-shirt ou chemise (de rechange), du gel coiffant (pour les retouches), une paire de chaussettes (de rechange), du maquillage (pour les retouches), des chaussures de danse (avec leur petit sac), des chaussures sans talon (pour se reposer), du talc pour les semelles (pour ne pas glisser).

Pour les hommes : Comment inviter une femme à danser ?
Le danseur de milonga peut choisir parmi deux options :
- Le hochement de tête. L’homme et la femme s’observent et, uniquement dans le cas où la femme soutient le regard, l’homme fait un mouvement subtil de la tête.
- La méthode la plus risquée : le danseur de milonga s’approche de la table de la femme choisie et l’invite ouvertement à danser.

Pour les femmes : Comment faire pour être invitée à danser ?
Avant tout, il faut mettre ses chaussures.
Ensuite, il faut s’asseoir en regardant la piste, les jambes en direction du couloir, pour que l’homme inattentif qui passera trébuche sur le pied. La rencontre se produit alors (et s’ensuit l’invitation).

 

 

Seguinos en:     365 Buenos Aires 365 Buenos Aires 365 Buenos Aires RSS
Reservar en Meliá Buenos Aires
Fecha de ingreso:  
Fecha de salida:  
Turismo y alojamiento en Argentina
Turismo y alojamiento en Patagonia
Turismo en el Litoral Argentino
Turismo y alojamiento en el Norte Argentino
Términos y condiciones de uso  -  Política de privacidad